La violence n'est pas innée

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La violence n'est pas innée

Message  Utopia le Sam 23 Nov - 9:05

Et oui, la violence n'est pas innée chez l'homme, Rousseau avait raison.

En effet d'après les anthropologues , elle serait apparue à l'époque du néolithique, avec l'apparition de l'agriculture, de la sédentarité, et donc du territoire.

Aucune trace de violence sur les cadavres avant cette époque..

Dépendant de la cueillette pour se nourrir et n'ayant pas de territoire à lui, il vivait dans la plus grande paix et convivialité.

La propriété , la sédentarité et la peur de perdre son bien ont donné naissance à la violence.

Morale de l'histoire...ne pas s'attacher à ses biens, ne pas chercher à posséder, pour ne plus avoir peur de perdre ... et donc ne plus voir l'autre comme un potentiel ennemi.

Redevenir un nomade dans sa tête.

_________________
Votre avis compte beaucoup, n'hésitez pas à le partager
La vie d'un forum dépend de la participation de ses membres.
avatar
Utopia
Admin

Messages : 1345
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Web

Voir le profil de l'utilisateur http://utopia.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  Utopia le Sam 23 Nov - 9:26

Ma question serait celle-ci : peux t'on se déformater au fait de posséder... et à l'instinct de propriété ( qui finalement ne serait pas si instinctif ), dans un monde bâti exclusivement dans le sens de ce concept?Laughing

_________________
Votre avis compte beaucoup, n'hésitez pas à le partager
La vie d'un forum dépend de la participation de ses membres.
avatar
Utopia
Admin

Messages : 1345
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Web

Voir le profil de l'utilisateur http://utopia.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  chiara le Sam 23 Nov - 11:02

Utopia a écrit:Ma question serait celle-ci : peux t'on se déformater au fait de posséder... et à l'instinct de propriété ( qui finalement ne serait pas si instinctif ), dans un monde bâti exclusivement dans le sens de ce concept?Laughing
Humm bonne question !  
avatar
chiara
Animatrice espace ludique

Messages : 512
Date d'inscription : 13/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  Loli le Dim 24 Nov - 9:46

Je pense qu'il est donné à tout le monde de se déformater de ce monde, s'il ne nous convient pas.
Suffit de le vouloir.Smile 

Perso, je me sens en décalage dans de nombreux domaines vis à vis des autres, mais ça ne  m'empêche d'avoir mon monde à moi, mes choix de vie et mes valeurs (qui ne sont pas, certes, celles du plus grand nombre)...Mais je m'en fiche royale Rolling Eyes
avatar
Loli
Utopiste

Messages : 2020
Date d'inscription : 26/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  adou le Dim 24 Nov - 14:32

peut-on suivre une foule sans pour celà être déterminé à le faire sans réussir à "être ce que nous faisons"?
cette foule nous retire-t'elle notre individualité?

personnelement je ne le crois pas.
je crois que nous pouvons "être" au mileu des "autres" par le simple fait de notre conscience d'être diffèrent de l'autre.
avatar
adou
Utopiste

Messages : 736
Date d'inscription : 01/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  punchette le Dim 24 Nov - 19:33

Il faut être conscient qu'on fait toujours partie d'un troupeau , moi ce que je veux, c'est choisir librement le troupeau auquel je ferais partie... Et changer de troupeau quand je le voudrai ! 
avatar
punchette
Utopiste

Gémeaux Rat
Messages : 250
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 21
Localisation : ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  Stéphia le Dim 24 Nov - 20:48

Pour en revenir au sujet, je pense que en l'état actuel des choses , cette violence peut se voir canaliser par l'éducation, par le verbe et par l'exemple.
avatar
Stéphia
Utopiste

Bélier Dragon
Messages : 200
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 29
Localisation : Région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Formuler affirmativement...

Message  samfor le Mer 29 Jan - 10:42

Utopia a écrit:
Morale de l'histoire...ne pas s'attacher à ses biens, ne pas chercher à posséder, pour ne plus avoir peur de perdre ... et donc ne plus voir l'autre comme un potentiel ennemi.

Le cerveau gomme le ne pas...

La citation devient alors:

Morale de l'histoire...S'attacher à ses biens, chercher à posséder pour avoir peur de perdre ... et donc  voir l'autre comme un potentiel ennemi.

Autre exemple:
"Je ne veux pas tomber" s'écrira: je veux rester debout...
avatar
samfor
Utopiste

Messages : 202
Date d'inscription : 20/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://conscience-terre.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Surpopulation et promiscuité...

Message  samfor le Mer 29 Jan - 10:57

Stéphia a écrit:Pour en revenir au sujet, je pense que en l'état actuel des choses , cette violence peut se voir canalisée par l'éducation, par le verbe et par l'exemple.

L'homme est un mammifère et se comporte comme tel.
Tous les animaux sauvages marquent leur territoire. Les jeunes s'éloignent et les dominants seront remplacés par des plus jeunes le moment venu.

L'éducation, le verbe et l'exemple?
Nenni, ma foi...
Les hommes vivent dans les mêmes conditions misérables que les animaux d'élevages.
Nulle place pour l'éducation, le verbe et l'exemple... Car il n'y a plus de place pour l'homme.

Il y a 5 ou 6 milliards d'êtres humains en trop sur la terre.
La nature se charge d'y remédier... Car toute population en surnombre s'auto-régule par la maladie et la mort prématurée.
avatar
samfor
Utopiste

Messages : 202
Date d'inscription : 20/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://conscience-terre.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  christian12 le Lun 9 Juin - 14:10

Faudra-t-il conserver la propriété ?
Personnellement je suis optimiste. Sur une échelle de temps du millier d’années ( moins de temps que depuis le début de la civilisation) je pense que l’humanité aura retrouvé sa liberté originelle, celle d’avant la civilisation, en gardant le meilleur de la technologie. Se concentrer par exemple vers la conquête spatiale et redevenir ce que nous avons toujours été : des nomades.
En attendant il faut bien lutter contre cette dictature de l’argent, comme à l’ancienne du temps de nos aïeux révolutionnaires, les utopies en moins !

christian12
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  Utopia le Mar 10 Juin - 11:17

christian12 a écrit:Faudra-t-il conserver la propriété ?

Je doute que l'on puisse revenir en arrière..  

_________________
Votre avis compte beaucoup, n'hésitez pas à le partager
La vie d'un forum dépend de la participation de ses membres.
avatar
Utopia
Admin

Messages : 1345
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Web

Voir le profil de l'utilisateur http://utopia.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  mister le Mar 10 Juin - 17:38

Je pense que la violence est source de frustrations diverses, c'est le dernier moyen pour tenter de se faire entendre. Ca ne résout pas tjrs les problèmes, simplement, ça pousse à faire réagir.
avatar
mister
Utopiste

Taureau Chien
Messages : 59
Date d'inscription : 12/07/2013
Age : 35

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  babaorhum le Lun 23 Juin - 6:25

Il y a un film tiré d'une expérience, où l'on mets par tirage au sort des individus en prison, soit du côté maton, soit du côté prisonnier. Les premiers se transforment en bourreau, les seconds survivent. L'être humain est très bizarre.

babaorhum
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  Loli le Lun 23 Juin - 21:14

Ah ok, connais-tu le titre de ce film ?
avatar
Loli
Utopiste

Messages : 2020
Date d'inscription : 26/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  SHA le Jeu 26 Juin - 13:38

Bonjour, je lis encore, mais vu que je peux répondre j'en profite Smile...

C'est l'expérience de Stanford, le film doit être listé en bas de page dans "Culture populaire" sur la page wiki (peux pas poster le lien)

Au tout début on peux lire ceci :
et eut pour effet de montrer que c'était la situation plutôt que la personnalité des participants qui était à l'origine de comportements parfois à l'opposé des valeurs professées par les participants avant le début de l'étude.
Ce qui démontre, une fois de plus, que c'est bien "l’extérieur" qu'il faut changer (société; système ou le tout autre nom que l'on trouve pour désigner les organisations humaines), plus que le contraire Loli Wink.

Pour le sujet initial, l'affirmation posé par rapport aux constatations d'anthropologues me parrait terriblement fausse. Déjà du fait que la violence ne s'exprime pas uniquement par la "guerre", que la population humaine était très faible avant le néolithique et qu'ils n'en ont que peut de traces. On peut imaginer pas mal de "recyclage" pour les os. Sans parler que survivre est violent, rien que chasser est très violent...

Mais même en partant des premières affirmations, on pourrait conclure exactement le contraire, qu'elle est innée chez l'homme. Car à partir du moment où certaine circonstance était réunie, sa réaction fut la violence. L’extérieur a changer, son comportement s'est adapté en réaction.

peux t'on se déformater au fait de posséder... et à l'instinct de propriété ( qui finalement ne serait pas si instinctif ), dans un monde bâti exclusivement dans le sens de ce concept?
Je suis persuadé que oui, mais pas pour nous ni pour nos enfants. Il faudra plusieurs génération pour que ce soit éradiquer, plus de 5 à mon avis (8 à 10, donc 200 à 250 ans).

SHA
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  Loli le Ven 27 Juin - 7:36

Bonjour Sha

Si c'est l'extérieur qu'il faut changer, ça prouve bien que la violence est culturelle et pas innée. Smile 
avatar
Loli
Utopiste

Messages : 2020
Date d'inscription : 26/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  SHA le Ven 27 Juin - 18:25

Hello  Smile, peut-être faudrait-il mettre au point ce que tu entend pas "violence", mais je ne vois pas vraiment où il y a une Preuve. Quand je suppose "où certaine circonstance était réunie, sa réaction fut la violence.", je n'y vois pas un "apprentissage", j'entends un nouveau comportement (en admettant qu'il le soit) qui est conséquent à un changement de situation.
Pour moi la violence est inhérente à la survie (et accessoirement à la frustration), et on dit bien que c'est un instinct. Un bébé crie et pleure, c'est de la violence, il n'a pas appris à le faire, c'est inné.

Mais franchement, je pense que c'est tout à fait secondaire dans les problèmes de l'humanité... Et même en considérant qu'elle soit innée. La propriété (instinctive ou pas) sera un soucis bien plus délicat à faire reculer.

SHA
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  Loli le Sam 28 Juin - 8:34

Tu as raison, il faudrait déjà définir ce qu'on appelle : violence
Dans ton exemple du bébé qui pleure, pour moi ce n'est pas dans le domaine de la violence tel que je le perçois.
La violence pour moi c'est lorsqu'on s'en prend à autrui ( ou envers soi même) pour faire du mal , ou se faire du mal.
D'accord avec toi sur l'instinct de survie qui est inné, et qui peut amener à la violence.
Ce concept de propriété étant le facteur qui a fait surgir cet instinct de survie.
Ensuite on peut se demander si l'homme est naturellement fait pour vivre en nomade ou si sa constitution ne l'amène pas naturellement à se sédentariser un jour ou l'autre quoi qu'il arrive...

Concernant le monde actuel et son futur , je pense qu'on sera amené un jour ou l'autre à se défaire de nos possessions...un retour en arrière dans la solidarité et le partage, sera peut-être obligatoirement nécessaire justement pour la survie.

Bien évidemment ce sera dans un futur lointain, mais on n'aura plus le choix..



avatar
Loli
Utopiste

Messages : 2020
Date d'inscription : 26/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  SHA le Sam 28 Juin - 12:35

C'est un des problèmes des forums, il faut bien définir ce qu'on veut dire pour la compréhension des autres, mais ce n'est pas si aisé et c'est plutôt chiant. Smile

Bon, j'ai exposé mon point de vue, mais ta phrase "La violence pour moi c'est lorsqu'on s'en prend à autrui pour faire du mal" est un sujet à par entière qui me semble essentiel dans le thème de ce forum (Je ne parle pas de la violence, qui n'est qu'un symptôme, mais de la fin de la citation.)... En gros on est d'accord, le soucis se porte plus sur la propriété. Mais c'est un autre sujet Wink.

Mon avis, est que l'Homme n'est pas un nomade. Il ne l'est qu'à raison, et la plupart du temps c'est la nécessité.

Concernant le monde actuel et son futur , je pense qu'on sera amené un jour ou l'autre à se défaire de nos possessions...un retour en arrière dans la solidarité et le partage, sera peut-être obligatoirement nécessaire justement pour la survie.
Moi aussi, mais j’espère que l'on ne passera pas par "obligatoire pour la survie" qui est terriblement sombre. On a suffisamment d'intelligence, et surtout la capacité technologique pour le faire avant. Mais c'est sûr, il est plus facile de refaire les choses autrement une fois que le sang et les larmes auront coulés...

SHA
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  Loli le Dim 29 Juin - 7:57

Oui, avoir la même définition du mot violence est nécessaire pour répondre à ce sujet.

La propriété est une des causes de la violence, mais pas que...

Il y a aussi le caractère humain..aujourd'hui les gens s'attaquent entre eux pour avoir ce que l'autre n'a pas.
Le fait de posséder des objets , avoir plus de biens et d'argent que l'autre fait naitre jalousie, frustrations et violence.
Si les gens étaient capables de penser :  l'autre a plus ce que moi, je suis content pour lui, ça changerait la donne.

Donc, même si l'extérieur est un facteur déclenchant à la violence, la nature de l'homme y est aussi pour une grande part.

Nous ne sommes pas tous égaux au niveau conscience.
Et si on croit au karma ( mais c'est un autre sujet) on pourrait supposer que le monde n'est qu'un terrain de jeux et d'expériences afin de nous tester et affiner notre conscience.
avatar
Loli
Utopiste

Messages : 2020
Date d'inscription : 26/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  SHA le Dim 29 Juin - 15:49

Donc, même si l'extérieur est un facteur déclenchant à la violence, la nature de l'homme y est aussi pour une grande part.
 Shocked  Là, je ne te suis plus vraiment... Pour moi cette phrase signifie "la violence est innée" (en parlant de la "nature de l'homme"), et c'est le contraire du post d'ouverture. Bon, cela de me dérange pas trop, puisqu'en gros c'est ce que j'ai dis. Wink

Sauf que, pour moi, "La nature humaine" n'existe pas ! Je ne vais pas argumenter sur ça, c'est un autre sujet, mais d'après moi, la violence a plus trait à notre animalité. Et que justement l'état d'humain peut (voir doit) la canaliser.

Et là, bien sûr qu'il y a un "travail" sur l'interne, on est d'accord. Mais quand je disais "c'est bien "l’extérieur" qu'il faut changer, plus que le contraire", il y a le "plus que" qui le sous entend. Apprendre à "être" est nécessaire, voir essentiel. Mais quand on regarde l'histoire de l'humanité, on constate que les "sociétés/systèmes/environnements" influent plus sur l'humain que les enseignements.

[J'anticipe Smile]Non, les systèmes d'organisations sociaux ne sont pas vraiment ce que les hommes en font. Avant de les modeler avec des idéologies (de quelques natures qu'elles soient), ils répondent à des obligations concrètes et bien réelles. Et sans même tenir compte que ces humains sont eux même déjà "façonnés" par leur environnement; un Masaï n'a pas grand chose à voir avec un Inuït; moins loin, il n'y a pas si longtemps un Savoyard n'avait pas la même mentalité qu'un Bressan.

aujourd'hui les gens s'attaquent entre eux pour avoir ce que l'autre n'a pas.
Que veux dire ton aujourd'hui ? Tu pense vraiment que c'est un phénomène récent ? Je ne comprend pas.

Ensuite du parles de bienveillance pour l'autre, ce serait super bien sûr, mais j'en reviens à ce que je dis, une orchidée ne pousse pas dans le désert !

Et si on croit au karma on pourrait supposer que le monde n'est qu'un terrain de jeux et d'expériences afin de nous tester et affiner notre conscience.
On pourrait considérer que le monde est un terrain de jeux et d'expériences, afin de nous tester et affiner notre conscience.
Pas besoin de karma, c'est une bonne base pour une philosophie à part entière. Mais à mon sens, cela ne résout en rien les problèmes concrets de l'humanité.

SHA
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  Loli le Lun 30 Juin - 16:34

Shocked  Là, je ne te suis plus vraiment... Pour moi cette phrase signifie "la violence est innée" (en parlant de la "nature de l'homme"), et c'est le contraire du post d'ouverture. Bon, cela de me dérange pas trop, puisqu'en gros c'est ce que j'ai dis. Wink

Si on part du principe que la violence est innée, on pourrait résumer que tous les hommes sont violents....ce que je ne crois pas.
Je dis juste que tous les hommes ont la faculté d'utiliser la violence si besoin, mais tous ne sont pas naturellement violents.(dans le sens d'utiliser la violence pour faire du mal)
C'est vrai que ça peut paraitre contradictoire, mais selon moi utiliser la violence est une faculté, et être violent de nature est autre chose. La fait de dire la violence ne serait pas innée chez l'homme ne sous entend pas qu'il n'ait pas cette faculté si l'extérieur le transforme.

Pour toi la nature humaine n'existe pas, ok. Perso je la différençies de la nature animale de par sa faculté à raisonner et à faire des choix. ( justement faire le choix de canaliser sa nature animale, ou pas) En effet lorsque l'homme réagit par instinct primaire sans utiliser sa raison, il n'aura plus de notion du bien et du mal, il agira juste pour assouvir ces instincts, même les plus bas.

Mais quand on regarde l'histoire de l'humanité, on constate que les "sociétés/systèmes/environnements" influent plus sur l'humain que les enseignements.
Apprendre à être, n'est pas selon moi dû à un enseignement, mais à un état de conscience plus ou moins élevée.

Que veux dire ton aujourd'hui ? Tu pense vraiment que c'est un phénomène récent ? Je ne comprend pas.
Oui, en effet ce n'est pas récent, je suis d'accord.

Ensuite du parles de bienveillance pour l'autre, ce serait super bien sûr, mais j'en reviens à ce que je dis, une orchidée ne pousse pas dans le désert !
En effet, mais je crois à l'effet papillon....et l'enchainement qu'il peut procurer.


Pas besoin de karma, c'est une bonne base pour une philosophie à part entière. Mais à mon sens, cela ne résout en rien les problèmes concrets de l'humanité.

Tu as raison, la notion de karma n'est pas indispensable.
Résoudre les problèmes de l'humanité se fera ( à mon sens ) lorsque la conscience de l'homme s'élèvera de + en +.
avatar
Loli
Utopiste

Messages : 2020
Date d'inscription : 26/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  SHA le Mar 1 Juil - 21:39

utiliser la violence pour faire du mal ; on s'en prend à autrui pour faire du mal
A mon sens, tu ne parles pas de la violence à proprement parlé, mais de l'expression de celle-ci, son extériorité et d'une seule bien particulière. Un rapport sexuel peut-être violent (sans aller vers le SM), et ce n'est pas pour faire du mal Smile.
Alors est-ce juste de rester sur une de ses "formes d'expressions" pour parler de LA violence ?

Tu parles d'être violent de nature, je ne suis pas sûr qu'hormis des personnes ayant un problème physiologique, il y en ait vraiment. Donc là on ne pourrait pas tenir compte d'une "maladie" pour parler de l'Humain. Et donc pour moi, les "sujets violents" sont conséquent à une souffrance, qu'elle soit réelle ou imaginaire.

Il me semble qu'un enfant aimé, considéré et valorisé, s'il ne subit pas de "traumatisme", va s'épanouir sereinement. Mais si adulte il a des enfants et que quelqu'un les mets en danger, il sera étonné lui-même de découvrir la violence qu'il avait en lui et qu'il ne soupçonnait absolument pas.

Donc pour résumer, à mes yeux, la violence est innée, c'est notre animalité, et NE PAS l'exprimer est un choix, c'est notre humanité... Mais l'homme est faible ! (et ça c'est aussi un autre sujet à part entière Wink)

- Il y a aussi le caractère humain..aujourd'hui les gens s'attaquent entre eux pour avoir ce que l'autre n'a pas.
- si l'extérieur est un facteur déclenchant à la violence, la nature de l'homme y est aussi pour une grande part.
Tu trouves que ces deux phrases correspondent vraiment à la def que tu donne : "sa faculté à raisonner et à faire des choix; faire le choix de canaliser sa nature animal" ? Même si là, je pourrai être plus en accord, en général quand on utilise l'expression "la nature humaine" c'est pour le genre de phrases que j'ai quoté, et elle s'applique à des comportements qui seraient innés.
Pourquoi je dis qu'elle n’existe pas. C'est simple, depuis l'antiquité des penseurs en tout genre ont essayé de savoir si elle existait, pas ce qu'elle est, mais si elle est. Et si personne n'a pu y répondre en plus de 3000 ans (au bas mot), c'est bien qu'elle n'est pas (Enfin plus précisément, c'est que pour le savoir il faudrait faire des expériences qu'on peut qualifier d'inhumaine et qu'il est plus aisé de considérer qu'elle n'est pas). De plus que la conclusion de ces penseurs tend plus vers un "on ne nait pas homme, on le deviens"...

il n'aura plus de notion du bien et du mal
C'est encore HS, mais pour moi le "Mal" n'existe pas ! Wink

Apprendre à être, n'est pas selon moi dû à un enseignement, mais à un état de conscience plus ou moins élevée.
Peux tu essayer de définir ce que tu entends par "état de conscience", stp ?

Ensuite du parles de bienveillance pour l'autre, ce serait super bien sûr, mais j'en reviens à ce que je dis, une orchidée ne pousse pas dans le désert !
je crois à l'effet papillon....et l'enchainement qu'il peut procurer.
C'est incontestable qu'il existe, moi j'aurai employé effet boule de neige, pour l'idée de contagion, mai celle de conséquence est bien aussi. Seulement je ne pense pas que tu crois un seul instant que personne n'ait été bienveillant pour quelqu'un d'autre sur la planète, depuis que nous sommes ce que nous sommes. Alors soit c'est trop long, ou à un moment il y a déperdition et arrêt de l'effet, malheureusement.

Résoudre les problèmes de l'humanité se fera lorsque la conscience de l'homme s'élèvera de + en +.
Je vais m'aventurer un peu dans la supposition, vu que je suis pas sûr de ce que tu entends par conscience. Mais en Inde cela fait des milliers d'année qu'il parle d’élévation de celles-ci, et c'est bien eux qui ont mit en place un système immonde avec la caste des intouchables pour s'occuper des pires problèmes, mais concrets, de la vie en société. Ce n'est pas un bon exemple pour moi.
avatar
SHA
Utopiste

Messages : 15
Date d'inscription : 30/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  Loli le Mer 2 Juil - 20:25

A mon sens, tu ne parles pas de la violence à proprement parlé, mais de l'expression de celle-ci, son extériorité et d'une seule bien particulière. Un rapport sexuel peut-être violent (sans aller vers le SM), et ce n'est pas pour faire du mal Smile.
Alors est-ce juste de rester sur une de ses "formes d'expressions" pour parler de LA violence ?

Et bien donne moi ta définition de la violence, afin que l'on puisse parler de la même chose.  

Tu parles d'être violent de nature, je ne suis pas sûr qu'hormis des personnes ayant un problème physiologique, il y en ait vraiment. Donc là on ne pourrait pas tenir compte d'une "maladie" pour parler de l'Humain. Et donc pour moi, les "sujets violents" sont conséquent à une souffrance, qu'elle soit réelle ou imaginaire.

C'est justement ce que je dis, relis moi.... puisque pour moi la violence n'est pas innée, il n'y aurait donc pas d'homme naturellement violents...ce n'est que l'extérieur ( éducation, ressentiments, souffrances traumatismes et autres qui le rendrait violent )

Il me semble qu'un enfant aimé, considéré et valorisé, s'il ne subit pas de "traumatisme", va s'épanouir sereinement. Mais si adulte il a des enfants et que quelqu'un les mets en danger, il sera étonné lui-même de découvrir la violence qu'il avait en lui et qu'il ne soupçonnait absolument pas.
Tout à fait. Ce n'est pas contradictoire avec ce que je dis.

Donc pour résumer, à mes yeux, la violence est innée, c'est notre animalité, et NE PAS l'exprimer est un choix, c'est notre humanité... Mais l'homme est faible ! (et ça c'est aussi un autre sujet à part entière Wink)

Voilà où nous sommes sur des points opposés. Pour moi elle n'est pas innée puisque c'est l'extérieur qui lui permet de survenir. C'est juste une faculté.


Pourquoi je dis qu'elle n’existe pas. C'est simple, depuis l'antiquité des penseurs en tout genre ont essayé de savoir si elle existait, pas ce qu'elle est, mais si elle est. Et si personne n'a pu y répondre en plus de 3000 ans (au bas mot), c'est bien qu'elle n'est pas (Enfin plus précisément, c'est que pour le savoir il faudrait faire des expériences qu'on peut qualifier d'inhumaine et qu'il est plus aisé de considérer qu'elle n'est pas). De plus que la conclusion de ces penseurs tend plus vers un "on ne nait pas homme, on le deviens"...

Les derniers anthropologues  ont constaté qu'il n'y avait aucune trace de violence avant l'arrivée de la sédentarisation et donc de la propriété. Un livre est sorti sur le sujet, il n'y a pas longtemps.


C'est encore HS, mais pour moi le "Mal" n'existe pas ! Wink

Oui, c'est encore un autre sujet.

Peux tu essayer de définir ce que tu entends par "état de conscience", stp ?

Faculté d'utiliser son libre arbitre avec lucidité, responsabilité, et une juste connaissance de soi  permettant l'évolution ...C'est pas très bien dit, mais je reviendrais détailler.  

C'est incontestable qu'il existe, moi j'aurai employé effet boule de neige, pour l'idée de contagion, mai celle de conséquence est bien aussi. Seulement je ne pense pas que tu crois un seul instant que personne n'ait été bienveillant pour quelqu'un d'autre sur la planète, depuis que nous sommes ce que nous sommes. Alors soit c'est trop long, ou à un moment il y a déperdition et arrêt de l'effet, malheureusement.

Bien sûr que c'est très long.


Je vais m'aventurer un peu dans la supposition, vu que je suis pas sûr de ce que tu entends par conscience. Mais en Inde cela fait des milliers d'année qu'il parle d’élévation de celles-ci, et c'est bien eux qui ont mit en place un système immonde avec la caste des intouchables pour s'occuper des pires problèmes, mais concrets, de la vie en société. Ce n'est pas un bon exemple pour moi.

Oui, mais tout celà ne reste qu'au niveau intellect....pas au niveau de l'être et ouverture de la conscience, sinon les actes seraient effectivement en rapport.
avatar
Loli
Utopiste

Messages : 2020
Date d'inscription : 26/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  SHA le Jeu 3 Juil - 13:47

En parlant de notre animalité, j’espérais être assez clair. Pour moi ce qui s'exprime au monde de façon violente, vient d'une pulsion instinctive. Ce n'est pas l'acte en lui même, mais ce qui est en nous la violence. Et je pense que nous l'avons tous en nous. Certains facteurs doivent faire qu'elle va être enfoui plus profond, mais même là, avec de mauvaises circonstances elle peut rejaillir. Je ne veux pas parler de l’extériorité pour définir la violence, car selon le spectateur l'acte peut ou pas être considérer comme violent.
- Donc, même si l'extérieur est un facteur déclenchant à la violence, la nature de l'homme y est aussi pour une grande part.
- Je dis juste que tous les hommes ont la faculté d'utiliser la violence si besoin, mais tous ne sont pas naturellement violents.(dans le sens d'utiliser la violence pour faire du mal)
C'est vrai que ça peut paraitre contradictoire, mais selon moi utiliser la violence est une faculté, et être violent de nature est autre chose.
Ok autant pour moi, j'ai mal interpréter ces passages. Mais tu as raison, cela me parrai contradictoire avec le titre  de ce post. Smile
Utiliser un outils pour faire quelque chose, peut-on dire que l'outil EST l'action qu'on produit avec ?
Voilà où nous sommes sur des points opposés.
Là, c'est certains, nous sommes d'accord ! Wink
Pour moi elle n'est pas innée puisque c'est l'extérieur qui lui permet de survenir. C'est juste une faculté.
Elle survient d'où ? Comment l'acquière t-on cette faculté ?

Les derniers anthropologues  ont constaté qu'il n'y avait aucune trace de violence avant l'arrivée de la sédentarisation et donc de la propriété. Un livre est sorti sur le sujet, il n'y a pas longtemps.
Je ne comprend pas le rapport avec ce que tu as quoté, qui était sur la "nature humaine". Tu devais vouloir parler de ce que j'avais écris dans ma première inter, non ? (l'affirmation posé par rapport aux constatations d'anthropologues est terriblement fausse. [..])
Mais pour répondre, cette déduction n'est pas récente. Elle se base sur des constatations, ok, mais dans ce domaine les affirmations sont très hasardeuse, et sûrement pas pour les seules raisons que j'ai avancé plus haut.

Faculté d'utiliser son libre arbitre avec lucidité, responsabilité, et une juste connaissance de soi  permettant l'évolution
Si ce n'est pas par l'enseignement, tu pense à l'évolution de l'Homme, c'est ça ? Que nous naîtrons ainsi ? Si oui, ça me parait excessivement lointain, vu qu'en 200 000 ans d'homo sapiens nous n'avons quasiment pas bouger... Et sans parler que certains pensent que nous régressons en fait.
Peux-tu approfondir ceci "une juste connaissance de soi permettant l'évolution". Parce que pour moi, cela ne peut se faire que par l’expérience (et sans enseignements pour aider/orienter, se sera encore plus long), et qu'on dit déjà qu'une vie ne suffit pas à se connaître (idée reçu, c'est vrai). Mais surtout pour que se soit complet, il faut faire des actes que l'on considère soi-même comme "immoraux".

Oui, mais tout celà ne reste qu'au niveau intellect....pas au niveau de l'être et ouverture de la conscience, sinon les actes seraient effectivement en rapport.
Pourtant comme je l'ai dis, cela fait des milliers d'années qu'ils vont dans ce sens, qu'ils l'enseignent, que les plus "avancés" montrent l'exemple même, mais non le concret, le réel impose sa loi. Chez nous, les chrétiens avec le message "aimer son prochain", ont dirigés les consciences pendant des siècles. Pas loin l'Islam, avec pour enseignement la vertu (du guerrier), n'a pas fait mieux. Et ça ce n'est pas une vue de l'esprit...

Mais quand une "civilisation" élève sont niveau de vie général, très vite elle va considérer les "autres" comme des barbares, des brutes grossières, parce que ELLE est raffinée [Quand je fais "penser" la civilisation, c'est pour l'idée qui s'impose à la plupart de ses concitoyens, et surtout les "notables"]. Et c'est un peu la même chose qui se passe au sein même d'une société.
En occident on c'est "embourgeoisé" (depuis que nous sommes des consommateurs), et regarde le fossé de mentalité et de comportement entre aujourd'hui et avant-guerre.
Voilà pourquoi (en très gros Wink), par l’extérieur on ira plus vite si on fait ce qu'il faut !
avatar
SHA
Utopiste

Messages : 15
Date d'inscription : 30/06/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La violence n'est pas innée

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum